Ressources humaines

RH

Par |

Se doter d’outils performants pour traduire les données et faire circuler l’information.

Il est ardu pour le secteur RH de démontrer sa rentabilité de façon chiffrée.

Aujourd’hui, la fonction RH peine à définir les bons indicateurs et à les interpréter, sans évoquer leurs récoltes dans les différents systèmes.

Dans un secteur où prendre des décisions est capital, il est important de pouvoir mesurer les actions et les performances du services afin de pouvoir piloter au mieux son activité.

Prendre des décisions nécessite d’avoir des chiffres parlant, c’est-à-dire comparables avec d’autres données. Comme chaque entreprise a des activités et des objectifs différents, il est important de déterminer quels indicateurs choisir selon quel contexte.

Afin de vous donner quelques exemples, les effectifs, la masse salariale, le taux de rotation, l’absentéisme ou encore l’âge moyen ou l’ancienneté moyenne sont des indicateurs récurents aux Systèmes d’aide à la décision orientés RH.

ERP/CRM

Par |

Devenez « éditeur » de vos propres solutions décisionnelles

Les progiciels fabriquent de la data qui n’est pas toujours exploitable en l’état. Pourtant, ces informations constituent pour les entreprises une mine d’or.

En effet, mieux connaitre ses clients/prospects, analyser les actions commerciales et marketing réalisées puis optimiser les échanges client/fournisseur est maintenant possible.

En définissant la feuille de route de votre brique décisionnelle, vous devenez ainsi « éditeur » de votre propre solution de tableaux de bord et de reporting. Par conséquent, vous apportez ainsi à vos clients une valeur ajoutée en leur mettant à disposition des indicateurs aussi stratégiques, tactiques qu’opérationnels.

 

 

Devenez éditeur de vos solutions décisionnelles et capitalisez sur la donnée. Les BIalbox de BIAL-X, des solutions intuitives basées sur des modèles existant, ouverts aux autres sources et prêts à l’emploi.

Objets connectés

Par |

L’I.O.T. : Une évolution source de transformation digitale

Les objets connectés, communément appelés I.O.T. (Internet Of Thing) en anglais et I.D.O. (Internet Des Objets) en français, représentent une révolution qui va clairement obliger les entreprises et administrations à opérer leur transformation digitale.

Les métiers de l’énergie, de la santé, du sport, de la ville, du mieux vivre sont des domaines ou l’IOT fait figure de véritable valeur ajoutée. De nombreux fabricants intègrent des capteurs sur leurs matériels. La quantité de données générées par ces capteurs apporte de nouvelles opportunités. Le champ des possibles est immense, mais l’étendue exacte de ces possibilités n’a pas encore été identifiée.

En effet quels services résultent du traitement de ces données ? Donnée qui notons-le peut être seule, concaténée avec d’autres dans un même environnement ou dans un même contexte (variété des données). À cela deux paramètres à prendre en compte s’opposent :  les aspects techniques (volumétrie des données) et l’exigence de l’utilisateur (notion de temps réel).

Il faut donc regrouper un certain nombre de compétences complémentaires (métier, architecte technique, Data Analyst…) pour adresser des réponses concrètes aux industriels et aux usagers.